Osez entreprendre en limitant les risques | YET

Vous avez des projets plein la tête mais vous n'osez pas franchir le pas ?

Savez-vous que le statut d’indépendant s’est énormément amélioré ces dernières années et qu’il existe des formules qui permettent de se lancer en réduisant les risques ?

Cette semaine, le 1819 (le service régional d’information pour les (futures) entreprises dont YET fait partie) vous fait découvrir toutes les possibilités qui s’ouvrent à vous lors de sa semaine thématique du 2 au 6 mars ! Séminaires, ateliers, networking, vous ferez le plein de bonnes idées... Il est encore temps de vous inscrire !
Découvrez tout le programme

Si vous n’avez pas l’occasion de vous y rendre, nous vous proposons dans cet article un petit condensé sur cette thématique. 

Les bases

Le site du 1819 recense de beaux articles sur le sujet. Pour commencer, consultez le chapitre de base sur le démarrage d’une entreprise. Différentes manières de démarrer s’offrent à vous. On y parle notamment

La puissance des coopératives

Si l’entrepreneuriat vous tente mais vous fait peur, pensez-le en mode coopératif. Qu’elles soient d’activités ou d’emploi, les coopératives se basent toutes sur le principe de la mutualisation des moyens et des services. Une solution idéale pour se lancer sans être seul, sans risque, avec un accompagnement et un cadre légal qui vous permet de démarrer l’aventure entrepreneuriale tout en douceur.
Les coopératives d’activités vous permettent de développer et de tester pendant 18 mois votre projet entrepreneurial sans perdre votre statut et vos allocations éventuelles. 
Exemple : JobYourself, Backstage

Vous pouvez également décider d’aller dans une coopérative d’emploi. Cette structure permet aux entrepreneurs de mutualiser toute une série de tâches indispensables mais chronophages et de devenir entrepreneur salarié ou indépendant.
Exemple : DiES & RCOOP 

Exercez vos missions temporaires en tant que salariés intermittents 

Pour les entrepreneurs occasionnels ou réguliers qui cherchent juste un statut temporaire, des organismes tels que Smart, Tentoo ou Merveille permettent aux entrepreneurs d’exercer des prestations occasionnelles sous le statut de salarié (contrats ponctuels) en jouant le rôle d’intermédiaire administratif et financier.

Entreprendre avec un risque limité : devenez franchisé

Voilà quelques temps déjà que vous envisagez de commencer à travailler à votre propre compte mais vous ne trouvez pas de concept unique, vous êtes réticent à l’idée de créer une entreprise en partant de zéro et vous préférez éviter de prendre trop de risques ? La franchise est peut-être une solution pour vous. Quelle formule choisir ?
Trouvez toute l’information ici !

Trop risqué d'entreprendre ? Démarrez en mode lean !

Entreprendre reste un risque ; le limiter en validant au plus tôt et à moindre coût les hypothèses de marché, tel est le leitmotiv de la méthode « lean startup ».
La tendance n’est plus depuis belle lurette à consacrer toute son énergie à peaufiner dans son coin un business plan digne des plus beaux cases épinglés par nos prestigieuses écoles de commerce… Pour ensuite constater sur le terrain que le client « n’a rien compris à votre génie » et que vous n’êtes probablement pas le successeur de Mark Zuckerberg.

Est-ce à dire qu’il faut renoncer ? Qu’il faut fuir comme la peste l’entrepreneuriat et le risque qu’il implique ? Que nenni ! On entreprend quand même, mais pas sans avoir validé au maximum tout ce qui peut l’être avant de dépenser trop d’argent. Ou, pour ne pas perdre la face dans l’écosystème branchouille des startups, on dit qu’on part en mode « lean startup ».
Découvrez-en plus dans cet article !