La résilience, que se cache-t-il derrière ce terme tant évoqué ? | YET

La résilience, que se cache-t-il derrière ce terme tant évoqué ?

Le terme résilience trouve son origine dans le domaine des sciences. En physique, la résilience fait référence à la résistance des matériaux soumis à un choc élevé ou encore la capacité pour une structure d’absorber l’énergie sans se rompre. Dans le contexte entrepreneurial, il apparait que la définition de la résilience comporte elle aussi, deux éléments essentiels, à savoir :

  • La résistance des entrepreneurs face à un contexte difficile, voire extrême correspondant à un stress significatif  
  • La capacité des entrepreneurs d’absorber le choc subi et produire du sens pour répondre à cette situation problématique.  

Dans le processus de résilience, l’entrepreneur confronté à un évènement traumatique va mettre en place un ensemble de mécanismes de protection, d’absorption puis de reconstruction. La sensibilité à l’incohérence a une place importante durant cette démarche. Elle se manifeste par une quête de sens qui amène les entrepreneurs petit à petit à revoir leurs modèles et écarter ceux, qui ne sont plus suffisamment porteurs de sens pour eux. Le processus de reconstruction de l’entrepreneur l’amène ainsi à la décision de sortir les éléments d’incohérence et contribue à l’émergence de nouvelles solutions.

 Les start-ups ne sont d’ailleurs pas en reste dans la lutte contre la crise que nous traversons actuellement. Même si ces jeunes entreprises se trouvent aujourd’hui dans une situation on ne peut plus délicate, leur agilité et leur créativité, les poussent à imaginer de nouvelles solutions face à l’urgence. Nous pouvons prendre comme exemple Listminut qui a mis en place un système de courses pour les personnes isolées. La start-up Wooclap quant à elle offre un accès gratuit aux écoles primaires, collèges et lycées. Dans la même lignée, la plateforme Bsit propose un accès gratuit aux babysitters de leur communauté pour le personnel hospitalier. En réaction à l’isolement des personnes âgées suite à la crise, la start-up Tribus News propose d’imprimer un journal par semaine afin de maintenir le lien avec ses grands-parents. On peut encore citer la start-up Doctoranytime qui propose une interface de chat médical en ligne permettant de poser des questions aux médecins tout en restant à la maison. Enfin, à peine trois jours après l’annonce des mesures de confinement pour limiter la propagation du Coronavirus, une Agence Digitale Solidaire a été mise en place afin d’aider gratuitement les commerçants à vendre en ligne, grâce à leur communauté d’étudiants en marketing digital.

Ces quelques exemples nous montrent que dans un processus de résilience, il est essentiel de donner du sens à son projet entrepreneurial, se recentrer sur ses valeurs fondamentales et faire appel à la solidarité de sa communauté. 

Comme Nelson Mandela nous l’a appris « le courage n'est pas l'absence de peur mais la capacité de la vaincre ».

 

Auteur :
Marine Falize
Associate Professor ICHEC Brussels Management School