Entreprendre durablement | YET

Le développement durable, pour les entreprises, consiste à concilier performance économique, respect de l’environnement et des individus. Cette explication dérive de l’expression « Triple Bottom Line », en français la « Triple performance » qui envisage trois piliers à prendre en considération en tant qu’entreprise : l’économie, la société et l’environnement. Ce concept tend à faire comprendre qu’un mode de développement durable à long terme nécessite plus qu’un équilibre financier. Toutefois, en devenant durable, une entreprise ne doit pas abandonner la notion de succès financier.

Les trois piliers ne doivent pas être vus comme des cercles avec un noyau central qui représenterait l’équilibre pour entreprendre durablement. L’idée est de visualiser ces piliers co-existants de façon à ce que le cercle environnement englobe le cercle sociétal qui a son tour englobe le cercle économique.  La société existe au sein de l’environnement et le pilier économique est perçu comme un sous-produit de la société. Le pilier environnemental est celui dont tout le reste dépend, en gardant à l’esprit qu’il faut répondre aux besoins humains tout en respectant les limites écologiques. Cela ne signifie pas que l’aspect financier arrive en dernier plan mais que, pour atteindre la durabilité, il faut se conformer aux conditions sociales et environnementales.

L’économie est ainsi au service du bienêtre de l’homme, et l’homme évolue en respectant son environnement. L’écosystème est donc notre limite à tous.

Maintenant que les liens entre les différents piliers ont été expliqués grâce à cette vision du développement durable, nous allons ensuite aborder les spécificités de chaque pilier.

 

Pilier environnemental

Plus l’impact de votre entreprise sur l’environnement est faible et moins vous consommez de ressources naturelles, plus votre entreprise sera longue et prospère. Contrôler votre bilan environnemental signifie gérer et surveiller votre consommation, vos déchets et vos émissions. Votre entreprise doit vouloir répondre aux enjeux sociaux et environnement auquel fait face notre société. Par exemple, une attention particulière peut être portée sur les émissions de gaz à effet de serre, la quantité de déchets générés, l’utilisation de matériaux recyclés, la consommation d'eau et d'électricité ainsi que la gestion des déchets.

 

Piler économique

La durabilité économique peut être mesurée en termes d’impact de votre entreprise sur son environnement économique via la mise en place de pratiques durables. De nombreuses questions peuvent alors émerger. Votre entreprise aide-t-elle les fournisseurs locaux à se développer et à innover? Ou bien vos activités mettent-elles en péril l'économie locale ? Choisissez-vous des matériaux économiquement rentables ? Ou achetez-vous des produits moins chers qui créent des problèmes écologiques dans d’autres domaines ?

 

Pilier social

L’angle social constitue l’équité sociale ou le capital humain. Elle concerne les parties prenantes de la société, l’ensemble de la société dans laquelle l’entreprise évolue : collaborateurs, actionnaires, fournisseurs, clients, consommateurs, communauté locale au sein de laquelle vous entreprenez, pouvoirs publics, associations environnementales et ONG ainsi que des personnes qui n’ont aucun intérêt direct dans l’entreprise. Cette ligne de fond s'intéresse au bien-être de ces parties prenantes. Cela inclut le point de savoir si les employés, les entrepreneurs et les autres fournisseurs reçoivent un paiement juste pour leur travail et si leurs conditions de travail sont bonnes. Ce résultat concerne également l’impact direct et indirect de l’entreprise sur le grand public.

Au sein de Groupe One, et également au sein du programme d’incubation de Boost Your Project quand nous accompagnons des entrepreneurs, nous leur proposons ainsi plusieurs voies de réflexion et d’action, notamment :

  • Développer un modèle économique durable qui dépasse les limites du système économique actuel
  • Développer son projet sur base des principes de l’économie circulaire
  • Proposer une offre de services ou des produits qui respectent les limites de la biosphère
  • Mener une stratégie d’amélioration continue par l’intégration de bonnes pratiques environnementales
  • Faire appel à des sources alternatives de financement qui favorisent les projets durables
  • Contribuer à l’économie locale par des échanges économiques en circuits courts
  • Créer des relations de confiance avec ses fournisseurs et ses clients afin de développer des synergies positives
  • Adopter des formes innovantes de gouvernance
  • Apprendre à coopérer avec les acteurs de son territoire et s’inscrire dans des réseaux qui soutiennent la transition économique

Enfin, au-delà d’entreprendre durablement il est essentiel de percevoir ce projet comme une attitude au quotidien, une valeur fondamentale.