BESTARTER : 6 semaines pour créer sa startup | YET

Et oui, vous avez bien lu : six semaines pour créer son entreprise, c’est possible ! Ce programme intensif créé par Nicolas Hubin et Charlotte Creplet s’inspire de la méthodologie lean et de la Pédagogie Active.

L’objectif de BeStarter est simple, le programme s’adresse entre autres aux demandeurs d’emploi qui ont une idée de projet entrepreneurial et qui veulent la concrétiser. Si vous voulez du concret et vous êtes prêt à vous investir full time sur votre projet, vous êtes au bon endroit.

C’est quoi le programme ?

Le programme est constitué de 2 semaines d’immersion dédiées à la définition du projet et à l’étude de marché. Ensuite en semaine 3 et 4, les futurs entrepreneurs sont amenés à créer un produit minimum et se forment au marketing digital. Les 2 dernières semaines (5 et 6) sont réservées au « business modelling »  avec l’évaluation financière du projet  (création d’un plan financier cohérent)  et la formation  se termine par la validation du business model via un coaching  intensif  et  la préparation d’un pitch pour  les investisseur.

À la fin du programme, l’idée doit être validée  et vous avez déjà commencé à vendre votre solution à vos premiers clients.

Combien ça coute ?

0€, le programme est subsidié et totalement gratuit.

2 questions à Charlotte Creplet :

Depuis la création de Bestarter, tu as vu passer un bon nombre de profils d’entrepreneurs différents. Quelles sont les conseils que tu donnerais à un jeune entrepreneur qui voudrait se lancer ?

Je lui dirais de parler de son idée un maximum pour récolter les feed-backs, savoir écouter les critiques et s'en inspirer, être prêt à capter son idée, mais pas au point de trahir les valeurs qui l'animent. Il est fondamental que le projet qu'il porte soit aligné avec ses valeurs, sinon il ne parviendra pas à le porter efficacement. Pouvoir s'arrêter à temps si ça ne marche pas, mais pas trop vite.

Quels sont les pièges à éviter ?

Être trop amoureux de son idée, ne pas oser en parler, attendre d'être totalement prêt pour se lancer - on est jamais tout à fait prêt et ce n'est jamais parfait, et ce n'est pas important que cela le soit - , s'attarder sur des détails, penser que l'argent pourrait tout résoudre - c'est faux, l'argent ne sert à rien si le plan d'action n'est pas clair.

Plus d’informations : https://skillsfactory.be/bestarter/